Cuisses qui frottent – Les astuces de Tata Calaska

Calaska Bien-être, Lifestyle Laisser un commentaire

374 personnes ont lu cet article


Ça y est ! Les chaleurs estivales sont revenues et les problèmes qui vont avec aussi ! Bien que plutôt confidentiel chez les hommes, le souci dont nous allons parler ici touche majoritairement les femmes. Dès la puberté, sans restriction d’âge ou de milieu social, ça peut considérablement vous pourrir la vie…

Il s’agit du frottement des cuisses. Lorsque l’on marche, elles se touchent et cela créée des rougeurs, des irritations voire des plaies, ce qui peut être vraiment douloureux et limiter les déplacements. 

Pour résoudre ce désagrément de société, comprenons quelles en sont les causes.


Mais d’où provient cette gêne ?


Contrairement à ce que l’on pourrait croire, ça peut être qu’une question de poids mais pas que ! C’est plus une question de morphologie. En effet, les sportifs qui pratiquent des activités développant particulièrement les cuisses comme l’athlétisme et le cyclisme par exemple, sont également concernés.

Les cuisses chez les sportifs, ça frotte !

Alors loin de moi l’idée de vous dire de ne pas faire de sport et de vous mettre au moins à la marche active. Nous savons tous que la perte de poids devient un enjeu majeur de plus en plus d’actualité en Europe et que la plupart de nos lecteurs concernés sont au moins en surpoids. 

L’autre ennemi, c’est la transpiration et tout ce qui va avec.


Quelles sont les solutions ?


Voici des points de bons sens et des solutions qui conviendront aux deux genres (sauf une, encore que ! 😉 ) et qui vous permettront, si ce n’est de réparer, au moins de vous soulager et de poursuivre vos activités.

L’industrie textile vise notre porte-monnaie et on se laisse bien souvent tenter par des articles moins chers qui ne sont pas composés de fibres naturelles. Or les fibres synthétiques ne permettent pas la respiration, créant ainsi un terrain encore plus propice à l’hypersudation.

L’hypersudation : un véritable handicap !

On va donc commencer par privilégier des vêtements avec une majorité de coton, de lin et de soie. Messieurs, c’est le moment pour vous de (re)découvrir l’agréable sensation de porter des caleçons de soie ! C’est la fibre naturelle la plus chère des trois mais elle représente l’avantage de pouvoir servir toute l’année tant ses facultés d’adaptation aux amplitudes thermiques sont grandes !

La première solution : Les produits absorbants.
Les plus basiques et les moins coûteux tels que la pierre d’alun ou le talc. On trouve ce dernier partout, en petite et grande surface, en para et en pharmacie. Ma petite astuce perso (et oui, je suis moi aussi concernée !) c’est d’en glisser un tube dans son sac à main. Oui, un tube ! Alors moi, j’en ai récupéré un, lavé et séché, dans lequel était vendu une gousse de vanille et c’est très sûr, il ne s’ouvrira pas par accident !

En plus, ça ne prend quasiment pas de place parce que le talc, c’est pas mal mais ça ne dure pas toute la journée… et plus il fait chaud et qu’on est actif et moins ça dure ! Autres petits inconvénients, il faut pouvoir se laver les mains après utilisation et éviter les vêtements foncés. On veillera aussi à faire attention à retirer l’excédent qui peut tomber sur les orteils, c’est pas discret et pas très glam’ non plus!

Deuxième solution : Les anti-transpirants.
Comme les déo roll-on, à appliquer aussitôt après la toilette. L’avantage, c’est que ça ne colle pas et que les parfums sont agréables, mais là aussi on finit toujours par renouveler les applications. 

Troisième solution : Les lubrifiants.
La vaseline. Non, je n’en ai pas dans mon sac à main ! C’est une bonne idée si les températures ne sont pas trop élevées. Le point noir c’est qu’elle a tendance à se liquéfier et donne une sensation désagréable. Il y en a d’autres comme l’huile de monoï ou de coco mais leur parfum très typique sera inadapté dans certaines circonstances.


Les isolants, une solution durable ?

Tout d’abord la crème. La plus connue et la plus efficace de toutes, bien connue des sportifs, c’est le Bariéderm d’Uriage*. Elle a l’énorme avantage d’être résistante à l’eau, ce qui est idéal pour pouvoir profiter de la plage et la piscine, et ça c’est TOP !

Sans parfum, elle est réparatrice en plus d’être préventive. On peut aussi citer la crème isolante de Décathlon Aptonia anti-friction* qui existe aussi en stick* et sont conçus pour stopper les échauffements. 

Crèmes isolantes citées

En second temps on retrouve les textiles. Le short ou le cycliste sous la robe ou la jupe pour les filles. Multiplier les couches de vêtements ne peut être une solution durable. On peut également porter un collant voile ajusté qui est plus léger mais aussi plus fragile que les lycra. Là encore, ça ne peut être que transitoire…


Les bandes de cuisses, la mode du moment !


Elles font un tabac depuis plusieurs semaines et on en trouve à tous les prix. Ce ne sont ni plus ni moins que des jarretières, de divers coloris. Pas forcément de dentelles mais ce sont les plus sexy, tenant seules grâce à une ou plusieurs bandes de silicone, mais dont la qualité varie trop. On en trouve à tous les prix mais on ne sait jamais ce qu’on va avoir, à moins d’en avoir déjà eu entre les mains, et encore !

Bandes de cuisses discrètes.

C’est pour cela que je vous propose de les faire vous même. Un DIY facile (pour Do It Yourself : faites le vous-même) ! Ainsi vous pourrez choisir le modèle qui vous convient le mieux ! Large pour se sentir sexy ou discret sous une mini-jupe, noir ou chair, tout est possible ! Il suffit de se rendre en grande surface et de jeter son dévolu sur sa marque ou son modèle préféré de bas autofixants.

Attention toutefois à un précieux détail, gage d’une bonne tenue : les bandes de silicone. Plus il y en a, mieux ça tiendra. Mon modèle préféré est chez Le Bourget. Ils ont une dentelle large et féminine, deux petites bandes de silicone en haut, leur évitant ainsi de rouler et une couture élastiquée en bas pour assurer un meilleur maintien.

Il suffit de les enfiler sur la zone incriminée, jambes nues surtout sans aucun produit appliqué précédemment. L’idée est de découper juste sous la couture (voir ci-dessous). Évidemment, si vous avez une paire usée, c’est le moment de lui faire sa fête ! Et surtout, ne jetez pas les jambes que vous venez de couper, je vous donnerai bientôt l’occasion de les réutiliser !

DIY : Bande de cuisses

Voilà les petites astuces de Calaska, j’espère que toutes ces propositions vous permettront de poursuivre vos activités tout en profitant du beau temps. Et vous, c’est quoi vos petites astuces ? N’hésitez pas à utiliser l’espace commentaire pour les partager. A bientôt sur Luminews.fr !



* Pour info :
– Crème Bariéderm d’Uriage : autour de 9€ les 75ml
– Crème Décathlon Aptonia anti-friction 6€ les 100ml, en stick 5€ les 25g

2+

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *