En Verdad es La Malinche y Hernán Cortes

Hbrl Culture Leave a Comment

327 personnes ont lu cet article


Le destin d’une seule personne peut bouleverser celui de civilisations entières. Ce sera le cas de Doña Marina de son nom espagnol, ou la Malinche, qui jouera un rôle clé dans la chute de l’Empire Aztèque et au début de la conquête de la moitié du continent par les Espagnols. D’esclave à concubine de l’homme le plus puissant du continent à ce moment, retour ici sur ce personnage à la destinée passionnante.

Une représentation de La Malinche avec Hernán Cortes

Un peu de contexte


Bref retour en arrière pour comprendre le contexte ! En Amérique centrale, à cette époque il y a deux grands royaumes (Aztèque et Maya) et une multitude d’états satellites. Les Aztèques, de part de violentes campagnes et de fortes oppressions des populations sont en train de s’étendre rapidement dans toute la région. Et soudain arrive une expédition d’hispaniques menée par Hernán Cortés, désireux de se faire un nom auprès du roi.


Un début de vie compliqué et flou


On a que très peu d’informations sur son début de vie. De part le fait que son histoire à prépondéramment était écrite par les Espagnols et de par ses origines très modestes, voir pauvres, avant son contact avec les Espagnols. D’après les histoires ayant traversées les âges, elle serait née à l’actuelle ville d’Oluta dans l’État de Veracruz dans le sud du Mexique. Elle fût tout d’abord une princesse. Princesse du royaume de Painala (ayant sa propre langue). Elle apprendra la langue des Aztèques très jeune.

En effet, dans un marché à esclaves, elle rencontra une jeune fille esclave qui était, de manière compréhensible, triste d’être là. La Malinche, pour lui remonter le moral, commença à jouer avec cette dernière. Elles deviennent ensuite amies et apprennent la langue Aztèque à ce moment-là, c’est un détail très important pour la suite.

Son père, grand fan des promenades en nature, fût un jour mordu par un serpent au venin redoutable. Il y succomba, laissant le royaume à la merci de luttes pour le trône. Sa mère, dans une habile démarche pour prendre les rênes du pouvoir, désigna son frère, qui n’est qu’un bébé à ce moment, pour pouvoir assurer la régente du trône et s’imposer en tant que dictateur effectif. La Malinche, bien que jeune à ce moment, s’opposa et finira par être vendue en tant qu’esclave des conséquences de cette action par sa propre mère. Au moment de la vente de la petite fille, le choix fut de la vendre au Mayas car ils avaient la réputation d’être plus dur avec leurs esclaves. Elle y vivra pendant plusieurs années.

La Malinche vendue au Mayas

Une rencontre qui change une vie


Arrivé par surprise totale et ayant réalisé un impact conséquent de surpopulations locales, les espagnoles sont traités comme des “rock stars” dans la région, de part leur avance technologique conséquente en matière d’armement notamment. Les Mayas leur offrent nombre de présents en signe de soumission. Parmi ces derniers, l’adolescente est alors donnée aux Espagnols avec d’autres femmes en espérant que cela leur suffit pour décider de s’en aller. Ils ont bien sûr d’autres plans, mais acceptent l’échange gracieusement. La volonté et l’ambition d’un homme en particulier est alors plus forte que tout.

Décidément très douée en langues, son séjour lui a permis de maîtriser facilement la langue des Mayas. Avec l’espagnol, qu’elle apprendra rapidement, elle saura bientôt en capacité de parler toutes les langues de la région et développer ainsi des capacités très précieuses. Elle fût au début la femme de l’aide du camp des Espagnols car personne n’était au courant de ces compétences.

L’empereur Aztèque, intrigué par l’arrivée de ses Européens en costumes, envoya des messagers pour comprendre leurs intentions. et officiellement prendre contact. Alors arrivé, un réel “clash culturel” se créa avec les messagers, les Espagnols et les femmes Mayas présentes sur le camp. L’incompréhension est la plus totale. Exténué, Cortes cria : “Qui comprend ses hommes ?”. Ce fut exactement à ce moment où La Malinche se démarqua. Hernán sous le charme, en fera sa concubine et ils deviendront inséparable.

Son intervention permettra la première rencontre officielle entre l’Empereur et les Espagnols

Il est difficile de mesurer clairement son impact dans la campagne. Les hommes Espagnols essayant de se tirer la gloire des succès militaires. Cependant on sait que sa participation fut même demandée lors de la planification des batailles. Leur donnant jusqu’aux dates des célébrations religieuses pour créer l’effet de surprise. Les menant par des trajets sûrs à travers la jungle et leur épargnant des chemins risqués. Jusqu’à leur expliquer l’utilisation culinaire des épices qui étaient jusqu’à là consacrer pour la peinture.

Son rôle fut primordial ! Il est vrai de dire que sans elle les Espagnols, en sous-nombre et fatigués. ne l’aurait pas emporté si facilement. Maltraitée par les siens dans une des époques les plus violentes de l’Histoire, il n’est pas compliqué de comprendre pourquoi elle fut tant enclin à aider ces Européens distingués. Elle reste cependant, au Mexique, une figure controversée dont le pays ne sait pas quoi penser. Traitre pour les uns, pacificatrice pour les autres. Et vous, quelle est votre opinion ?

Laisser un commentaire

Veuillez noter s'il vous plaît

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.