Et si on parlait Ecologie ?

Salomé Hameau Découvertes, Innovations, Lifestyle, Sciences Leave a Comment

216 personnes ont lu cet article


Alors non je ne vais pas vous parler de catastrophes climatiques, de réchauffement planétaire ou encore d’extinction des espèces. Je ne voudrais pas vous faire broyer du noir dès l’entrée en matière. Alors restons positifs ! J’aimerais vous parlez d’une association écologique qui se mobilise pour la transition énergétique.

Un de nos plus gros problèmes lorsque nous sommes sensibilisés aux enjeux climatiques et écologiques, est qu’on se sent souvent bien seul et démuni par rapport à ce que nous allons devoir affronter. C’est ce qu’on appelle “l’éco-anxiété”. Mais la réalité est que nous sommes de nombreux cas isolés dans cette situation.


Comment parvenir à sensibiliser ?


L’association LA FRESQUE DU CLIMAT l’a bien compris. Elle a comme objectif d’embarquer tous les individus et toutes les organisations dans la transition, en permettant la diffusion rapide d’une compréhension partagée du défi, que représente le changement climatique. Ainsi, cette association, crée en 2018, rassemble déjà des milliers de bénévoles. Cette chaîne d’acteurs à croissance exponentielle, relaye une pédagogie climatique de qualité afin d’atteindre le point de bascule social permettant le tournant vers un monde bas-carbone. Car comme le dit la maxime “tout seul on va plus vite, ensemble on va plus loin”

La Fresque Climat : l’association à la conquête du monde !

Mais alors, par quels moyens cette association compte sensibiliser les individus aux enjeux climatiques, afin de se tourner vers un mode de vie dit “bas-carbone” ? Et bien la Fresque du Climat n’est pas que le nom de l’asso, c’est en réalité un jeu. Il s’agit donc bien d’une fresque à réaliser en équipe, permettant de comprendre et d’analyser les causes et les conséquences de nos actions sur notre planète. La réalisation d’une fresque demande environ 3 heures de travail et de réflexion ludique en groupe.

Ce moyen pédagogique a sensibilisé à ce jour plus de 200 000 personnes. Son inventeur Cédric Ringenbach, ingénieur de l’Ecole Centrale de Nantes, conférencier en transition énergétique pour les entreprises et dirigeant de The Shift Project de 2010 à 2016 (https://theshiftproject.org), souhaite sensibiliser tous types de publics.

Une fresque pour construire notre avenir !

Et pourquoi pas vous ?


Ainsi, si vous êtes une entreprise, un individu lambda, une école, un groupe d’enfants, un élu de collectivité… vous pouvez participer à une fresque du climat (lors d’une conférence, ou même directement dans vos locaux). Il vous suffit de les contacter et de vous inscrire directement sur leur site :  https://fresqueduclimat.org/ . Avec un fonctionnement décentralisé et participatif, La Fresque du Climat fait travailler en intelligence collective des milliers de bénévoles ainsi qu’une équipe de salariées permanente.

En plus de participer à une fresque, vous pouvez vous également vous engagez en vous formant en tant que “fresqueur”. A votre tour vous pourrez partager vos connaissances sur les enjeux du réchauffement et les objectifs écologiques.

D’ailleurs je vais vous faire part d’une de mes connaissances, qui de mon point de vue est primordiale de partager, car elle a été le début de ma prise de conscience. Un français produit en moyenne 10 à 12 tonnes de CO2/an. Selon la stratégie nationale bas carbone, l’empreinte carbone devrait atteindre 2 tonnes équivalent CO2 par habitant en 2050, s’il on veut que notre planète reste viable.

Pour vous rendre compte de votre impact individuel vous pouvez vous rendre sur le site https://www.myco2.fr . Ce site vous permettra de calculer votre empreinte carbone, et vous proposera des solutions afin de diminuer votre impact. Le site est prévu pour vous aider à tous les niveaux !

A vous jouer !


Alors prenez quelques minutes de votre temps pour visiter ces sites ! L’association est la preuve même qu’une petite initiative peut connaitre un impact énorme. N’hésitez pas à en parler à vos proches, amis et collègues, car le temps est à la sensibilisation et à l’action !

Laisser un commentaire

Veuillez noter s'il vous plaît

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *