Les Albums de Tonton Gl1 #3 – True Colors

GL1 Culture Laisser un commentaire

49 personnes ont lu cet article


En deux chroniques c’est devenu la chronique préférée des Français, alors on ne peut que continuer sur cette lancée et parler tout de suite du second album de Zedd : True Colors !


De qui c’est-y qu’on parle aujourd’hui ?


Anton Zaslavski, ou Zedd, pour faire plus simple, est un producteur russe qui fête ses 30 ans la semaine où cet article sort. Un jour, il a écouté l’album † de Justice, et a voulu faire de la musique électronique (non sans s’être essayé au métal avant).

Un autre jour, il est devenu mondialement connu avec Sp3ctrum. Et par la suite Il a fait un paquet de trucs, que ce soit un album très personnel (Clarity) ou des featurings beaucoup moins personnels. C’est aussi un putain d’artiste à voir en live. Et enfin, en 2015, il sort son second album : True Colors !

De gauche à droite : Porter Robinson, Zedd et Skrillex.

Vous avez suivi ? Bien, on enchaîne !
Jouons avec Tonton Gl1 !


Dans tout cet article, nous allons faire un petit jeu. Pour celui qui rédige, le but sera d’écrire à chaque fois “Anton Zaslasvki” sans faute à chaque fois qu’il parlera de Zedd, et le lecteur devra faire mieux que Selena Gomez dans la vidéo suivante, et réussir à prononcer son nom à chaque fois. Amusez-vous bien !


Vous avez – vraiment – tout suivi ? Bien, on enchaîne !


True Colors est un album très particulier. Le premier titre fait foi. Addicted To A Memory nous plonge directement dans un univers d’électro particulier, avec une ambiance atypique et des voix envoûtantes. On reconnaît bien la patte Zaslavski, avec une électro un peu complextro, un peu grasse et rythmée, mais tout est enjolivé par une composition très minimaliste dans le fond.

Chaque morceau est construit avec une précision très atypique de Zaslavski, Et en plus de ça, la plupart des titres sont incroyables ! Daisy est magnifique, True Colors est puissante (surtout la version refaite en live avec Kesha ci-dessous), Beautiful Now est touchante…

Ce qui est beau, c’est qu’on ressent un travail tellement sérieux de Zaslavski mais surtout que l’univers créé pendant ces 50 minutes d’écoute est cohérent, avec un lied-motif bien clair, une structure carrée, des sonorités similaires, une ambiance précise. Et qu’au final, ça en jette.


Le son qu’il est bien dans l’album


Sans hésiter, Zaslavski nous a sorti un Straight Into The Fire magnifique, avec une énergie incroyable. Tout l’album l’est, la question n’est pas là, mais ce titre est au dessus du lot.


Les mots qui clôturent tous ceux d’avant


Wow ! C’est un album incroyable, avec tellement de contextes d’écoutes possibles qu’il est parfait pour pleins de situations dans la vie (voiture, ménage, soirée…) et qui ramène énormément de joie et de peps dans nos journées si moroses. Alors, merci Zaslavski !



Et vous aimez-vous les sons de Zedd ? On attend avec impatience ce que vous en pensez et n’hésitez pas à partager votre point de vue dans l’espace commentaire. On se retrouve le mois prochain pour un nouvel opus ! On vous laissera deviner lequel 😉 À plus les lecteurs !

0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *