Rien ne sera plus comme avant : Le cinéma dans sa période la plus dramatique

Hbrl Culture Leave a Comment

149 personnes ont lu cet article


Il fut un temps où les cinémas étaient parmi les seuls endroits où vous pouviez vous tenir informé des nouvelles du monde. Il fut également un temps où les premières projections étaient perçues comme le fruit des agissements du diable car les vidéos étaient vues comme l’âme des personnes filmées. Mais, ce n’est pas ce qui nous intéresse ici !


Plus qu’un lieu de divertissement, le cinéma est un endroit iconique


Véritable lieu de vie et de réunion, les cinémas ont rempli un rôle de premier plan dans le film de notre vie. Rôle décroissant et de plus en plus reléguer au second plan, voir même complètement inexistant en cette période de pandémie, où les salles ne sont même plus ouvertes. Est-ce la nouvelle normalité pour cette industrie déjà fragilisée ?

Cela n’a pour autant rien de nouveau, le cinéma fait depuis très longtemps face à de nombreux ennemis qui ont fragilisé, puis remplacé sa place ultradominante. Le forçant à repenser son rôle dans notre habitude de consommation de vidéos. Son premier rival notable ?

Cet écran portatif appelée Télévision, a donné la possibilité à des millions de personnes de regarder des vidéos depuis le confort de leurs maisons

La TV, l’émission qui fait mal !


Cet engin portatif de science-fiction pris du temps avant de se démocratiser dans les foyers grands publics, dû notamment à son prix élevé au début de sa commercialisation. Cependant, une fois que cela ne représentait plus un obstacle conséquent, cet outil décentralise et ramène les écrans de cinéma directement dans votre salon. Plus besoin de se déplacer et de vous amasser dans les salles obscures et être obligé à payer l’accès à cet endroit. Vous pouvez tout simplement, de chez vous, avoir accès à du divertissement vidéo.

La première réponse du cinéma sera de créer des partenariats avec les maisons de production pour pouvoir proposer des films en exclusivité pendant un certain laps de temps. En jouant sur l’exclusivité, vous êtes toujours tenter d’aller amener votre famille regarder les derniers films du réalisateur préféré. De plus, des budgets de plus en plus importants sont allouer à des films qui se relèvent de plus en plus du spectacle visuel qui ne convient pas très bien au petit écran, avec une résolution pas suffisante pour les retransmettre. Cela n’allait durer qu’un temps….

En devenant de plus en plus élaborée, les TV ont retrappées le grand écran sur tous ces avantages comparatifs

Après tout, il ne s’agit que d’un simple écran…


La réponse du petit écran ? Assumer sa place d’outsider. Les programmes sont plus courts que les films, les intrigues sont moins complexes, plus accessibles, axées sur les développements des personnages et se situent au plus près d’un quotidien juste assez rythmé pour être intéressant. Il y aura plusieurs épisodes pour dénouer une intrigue et chaque épisode ne fournit qu’une conclusion partielle. Les spectateurs deviennent vite accros. Avec encore une nouvelle fois de nouvelles avancées techniques voyant le jour, les séries se modernisent, offrent plus de spectacle. Des séries d’actions voient les jours, ou des séries en costume. Des grands noms se mêlent à la danse et le Twin Pick de David Lynch démontrent à tout le monde qu’il est possible de proposer des dénouements complexes et de mêler les genres.

Les DVD, puis les plateformes de streaming deviennent légions, mais aucune ne reprendra toutes ces formules pour proposer quelque chose d’aussi révolutionnaire comme Netflix. Comment ? En reprenant les codes des séries, en y injectant des budgets pour proposer du spectacle tout en surfant sur les revendications sociales en vogue, le tout en propulsant des acteurs venant des minorités ou abordant des sujets spécifiques (prisons pour femmes, homosexualité… on en a déjà parlé dans la dernière chronique de Giselle). Netflix répond à un besoin jusqu’à la combler, et le fait avec la forme. Grâce à un algorithme qui vous fait passer plus de temps sur la plateforme, Il devient iconique, et s’implante au plus profond dans nos habitudes car facile d’accès.

Netflix vs Amazon Prime Vidéo : de sérieux concurrents !

Les plus grands noms du cinéma s’y sont collé, et de très solides concurrents proposant de très bon programme (The Boys par exemple sur Amazon Prime par exemple) sont arrivés.



Une chose est sûr, les challenges sont grands et il y a très peu de chances pour que les choses redeviennent comme avant. Seul l’avenir nous le dira. Cependant le cinéma reste un endroit neutre où passer votre samedi en famille, ou pour les cinéphiles d’attendre impatiemment le mercredi qui synonyme de jour de ciné !

+1

Laisser un commentaire

Veuillez noter s'il vous plaît

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *